top of page

« De Chanel à Saint Laurent, une garde-robe Haute Couture », la vente de mode événement Christie's


Ce jeudi 19 janvier 2023 s’ouvre chez Christie's l’exposition publique de la vente « De Chanel à Saint Laurent, une garde-robe Haute Couture » dans une scénographie imaginée par Aline Asmar d’Amman, architecte et fondatrice de l’agence Culture in Architecture. Tenues de cocktail, robes du soir, tailleurs, vestes, pantalons… Une grande variété de pièces, de matières et de styles qui séduira à coup sûr les passionnés de Haute Couture avec des estimations alléchantes entre 400 et 4 000 euros. Néanmoins la qualité exceptionnelle de certaines pièces devrait certainement faire s’envoler les enchères. De belles surprises espérées, d’autant plus que 5% du résultat total de la vente sera reversé au Musée des Arts décoratifs de Paris.


Cap sur la mode des années 1980 – 1990


Excepté quelques pièces de la fin des années 1970, les deux dernières décennies du XXe siècle seront particulièrement mises à l’honneur lors de cette vente événement. Marquée par un élargissement de la carrure, des épaules étoffées et des jeux de proportions accentués, une nouvelle silhouette se dessine, reconnaissable entre toutes. L’ère du power dressing s’ouvre avec un vêtement qui inspire la confiance en soi. Cette affirmation renouvelée de la personnalité se déploie également à travers une mode éclectique, tantôt teintée d’excentricité, tantôt retenue par une sobriété intemporelle. Ce contraste entre fantaisie exacerbée et classique chic est manifeste dans la sélection de pièces proposées à la vente.


Une ode à la couleur et aux savoir-faire

YVES SAINT LAURENT HAUTE COUTURE, Printemps-Eté 1985, Robe portefeuille en crêpe marocain tricolore Estimation : 800-1200 €

La fin des années 1970 et les années 1980 voient s’affirmer le goût du spectaculaire aussi bien dans la mise en scène des défilés que dans les modèles de vêtements. La haute couture, qui fait alors la part belle à l’originalité et aux démonstrations de savoir-faire, donne libre cours à l’imagination des couturiers. Les couleurs, même les plus voyantes, s’affirment et se multiplient dans des mélanges parfois audacieux.

En collaboration avec les grandes maisons d’artisanats français, les créations se parent de broderies, de sequins et de pierreries. Les modèles les plus exceptionnels, qui nécessitent jusqu’à plusieurs centaines d’heures de travail, relèvent véritablement de l’œuvre d’art.




CHRISTIAN LACROIX HAUTE COUTURE, Automne-Hiver 1991-1992, Robe de cocktail en crêpe noir à large plastron brodé par Lesage

Estimation : 1 000-1 500 €



Les iconiques de Saint Laurent


Parution d'une campagne de publicité dans Vogue Paris n°659 Septembre 1985 photographiée par Helmut Newton. YVES SAINT LAURENT HAUTE COUTURE, Automne Hiver 1985-1986, Tailleur pantalon de whipcord gris chiné. Estimation : 600-800 €

L’ambivalence de la période en matière de style est prégnante chez Saint Laurent, où les pièces les plus spectaculaires côtoient les plus sobres. Né à Oran en 1936, Yves Saint Laurent apparaît très tôt comme un véritable prodige de la mode française. En 1957 et tout juste âgé de vingt-et-un ans, le jeune talent se retrouve à la tête de la direction artistique de la maison Christian Dior suite à la mort de ce dernier. Jusqu’en 1960, le couturier réalise six collections. Sa dernière, « Souplesse, légèreté, vie », reçoit un accueil mitigé. C’est l’heure pour Saint Laurent de voler de ses propres ailes. Alors, les succès s’enchaînent : la collection Mondrian, le smoking, la saharienne… Collectionneur d’art, il rend hommage, à travers ses créations et les broderies des ateliers Lesage, aux artistes qu’il admire. Aux côtés de ses démonstrations de savoir-faire, les intemporels tailleur, caban et combinaison de lainage marine demeurent des incontournables de la garde-robe.


YVES SAINT LAURENT HAUTE COUTURE, 1987-1988, Veste de velours noir brodé de sequins

Estimation : 1 500-2 500 €

YVES SAINT LAURENT HAUTE COUTURE, Circa 1988-1989, Veste de smoking de lainage et satin marine et pantalon noir

Estimation : 800-1 200 €



Les éternels codes Chanel


CHANEL PAR KARL LAGERFELD, HAUTE COUTURE, Printemps-Eté 1991, Tailleur sculpté de gros-grain blanc et jupe en rubans de satin noir. Estimation : 2 000-3 000 €

En 1954, lors du concours annuel du Secrétariat International de la Laine, Saint Laurent remporte le troisième prix dans la catégorie robe. La même année, un deuxième lauréat, cette fois venu d’Allemagne, se démarque pour son croquis de manteau. Né à Hambourg en 1938, Karl Lagerfeld étudie l’art et la mode à Paris dès son plus jeune âge. Après de nombreuses collaborations, parmi lesquelles Balmain, Patou et Fendi, il assure aux collections de prêt-à-porter de la maison Chloé une allure très couture pendant près de vingt ans. Parallèlement au développement de sa propre griffe, l’histoire d’amour entre Lagerfeld et la maison Chanel débute en 1983. Jusqu’à sa mort récente, le couturier n’aura cessé de réinventer les codes de la marque créée par Gabrielle Chanel avec une modernité et une inventivité hors du commun. Les fidèles tailleurs, tweeds, chaînes dorées et boutons fantaisie seront naturellement largement représentés lors de cette vente.



L'historicisme de Christian Lacroix


Après avoir fait ses armes chez Guy Paulin puis Patou, Christian Lacroix ouvre sa propre maison en 1987. Se destinant à l’origine au métier de conservateur de musée, il garde de sa formation d’historien de l’art à l'École du Louvre un grand intérêt pour les évolutions du costume au fil du temps. Cette passion, conjuguée à une sensibilité pour le costume provençal que cet Arlésien de naissance n’a jamais oublié, le conduit à multiplier les références historicistes dans ses créations.


CHRISTIAN LACROIX HAUTE COUTURE, Printemps-Eté 1994, Veste en satin brodé ton sur ton meringue de Bucol, rubans d'organza moiré, jupe en faille caramel. Look podium, passage 12 du défilé, porté par Carla Bruni. Estimation : 800-1 200 €


CHRISTIAN LACROIX HAUTE COUTURE, Printemps-Eté 1996, Veste en satin corail appliqué de dentelle et jupe en velours prune. Look podium porté par Carla Bruni. Estimation : 600-800 €


En matière vestimentaire, l’éclectique XXe siècle a connu son lot de génies de la couture. Aux côtés de Saint Laurent, Chanel et Christian Lacroix seront présentées des créations de Givenchy, Valentino, Jean-Louis Scherrer ou encore John Galliano pour Dior.


 

INFORMATIONS PRATIQUES

De Chanel à Saint-Laurent, une garde-robe Haute Couture Vente online du mercredi 11 au mercredi 25 janvier 2023


Exposition

Du jeudi 19 au mercredi 25 janvier 2023

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le dimanche 22 janvier de 14h à 18h


Christie’s Paris - 9, Avenue Matignon - 75008 Paris


Post: Blog2_Post
bottom of page