• Nicolas Bousser

Un rêve d'Italie, la collection du Marquis Campana


Pour la première fois depuis sa dispersion en 1861, la collection du Marquis Campana, constituée entre les années 1830 et les années 1850, est réunie dans une exposition. En association avec le Musée de l’Ermitage, le Musée du Louvre donne à voir, dans le cadre de cette nouvelle exposition événement, un aperçu complet de ce qui constitue l’une des plus importantes collections privées du XIXe siècle.


Giampietro Campana

Giampietro Campana, directeur d’un organisme de prêts sur gage (le Mont de Piété à Rome) et collectionneur éclairé, s’est échiné à rassembler, pendant plusieurs décennies, un impressionnant ensemble de quelques 12000 pièces archéologiques, peintures ou encore sculptures. Par des transactions aussi diverses que pittoresques mais également quelques fois frauduleuses (fouilles archéologiques, marché des antiques et de l’art, réseau des collectionneurs entre Rome, Naples et Florence et liens avec les institutions scientifiques), le marquis Campana a voulu offrir un large panorama du patrimoine culturel et artistique italien, et ce aussi bien antique que moderne. Cette collection, au travers de sa visée encyclopédique, peut ainsi être vue comme un élément fondateur de l’affirmation de la culture italienne au cours du XIXe siècle dans le contexte du Risorgimento,  l'unification de la péninsule par la Maison de Savoie.


Il finance notamment, aux alentours de 1844, des fouilles à Cerveteri ainsi que dans la nécropole de la Banditaccia. Ces campagnes conduisent à de nombreuses découvertes sur l’art étrusque et à l’exhumation d’un grand nombre d’objets.


Aphrodite du type Capitole, Ier siècle ap. J.-C

Au terme de quelques péripéties et d'un procès très médiatisé questionnant quelques malversations financières, l’intégralité de la collection est saisie et vendue par l’État pontifical à partir de 1857.

Au delà de l’émotion suscitée par cette saisie, la dispersion des pièces témoigne rapidement de leur importance dans la conscience culturelle italienne mais aussi de l’impact de l’ensemble de la collection sur la culture artistique européenne. Elle constitue une source d’inspiration dans l’artisanat, notamment dans l’orfèvrerie.


Une part importante de la collection Campana est achetée en 1861 à l’initiative de Napoléon III. La France fait ainsi, pour environ 4 300 000 francs, l'acquisition de quelques 11 800 pièces et 640 tableaux partagés entre le musée du Louvre et les musées nationaux. Le tsar Alexandre II achète également un nombre important d'objets, qui viennent enrichir les collections du musée de l’Ermitage.

La collection se caractérise par une grande diversité et une impressionnante richesse. Hétérogène, elle se compose d’œuvres d’art étrusques, grecques et romaines, mais aussi de nombreux objets d’art médiévaux ou d'époque moderne.


Sarcophage des époux © Musée du Louvre, dist. RMN / Philippe Fuzeau

L’exposition rassemble environ 500 œuvres. Sont notamment présentées quelques pièces d’exception comme le Sarcophage des Époux , chef d’oeuvre de l’art étrusque ou la Bataille de San Romano de Paolo Uccello.

Les œuvres se succèdent dans une scénographie très sobre. Les antiques de marbre se retrouvent magnifiés par une lumière tamisée sur fond sombre.




L'exposition témoigne véritablement de la personnalité authentique, romanesque du marquis. Aristocrate éclairé, Campana a su réunir une collection riche et variée. Rattrapé en 1857 par son manque de considération pour la légalité, il est emprisonné. Sa passion a donc fini par le perdre.

Au travers d’œuvres normalement dispersées dans le monde, la collection de ce passionné nous apparaît peu à peu. Aussi sublimes qu'impressionnantes, les diverses pièces se dévoilent, nous brossant un portrait artistique de plusieurs siècles d'histoire italienne.

L’exposition sera présentée aux musées du Capitole à Rome, de mars à juin 2019 puis au Musée de l'Ermitage à Saint-Petersbourg du 19 juillet au 20 octobre 2019.


Main de la statue colossale de l'empereur Constantin, IVe s ap. J.-C, 150 cm


_________________________

Un rêve d’Italie

La collection du marquis Campana


Du 7 nov. 2018 au 11 févr. 2019


Musée du Louvre

Horaires : de 9h à 18h, sauf le mardi. Nocturne mercredi et vendredi jusqu’à 22h. Tarif unique d’entrée au musée : 15 €.










Nicolas Bousser

 
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

©2020 Coupe-File Art - ISSN  2647-5871