• Philippe Robert

La Fontaine Bartholdi



La fontaine Bartholdi, située au cœur de la place des Terreaux en plein centre-ville de Lyon (1er arrondissement), est un élément incontournable de la capitale des Gaules. Son histoire est cependant assez atypique.

Elle ne devait, à l’origine pas se trouver à Lyon mais bel et bien à Bordeaux. En effet, en 1857, la ville décide de faire construire une fontaine pour la place des Quinconces. Un concours est alors lancé. Le lauréat est François Bartholdi, un jeune artiste de 23 ans qui, grâce à une œuvre inspirée du bassin d’Apollon à Versailles, se fait remarquer.


Le projet est malheureusement stoppé, la ville considérant le prix de l’oeuvre trop élevé. Après l’inauguration de la Statue de la liberté en 1886, Bartholdi est de nouveau sollicité, pour redonner vie au projet. L'artiste présente sa fontaine en 1889 à l’Exposition universelle de Paris mais une fois de plus, la ville lui fait faux bond. Le Char triomphale de la Garonne ne trouvera donc jamais la Garonne…

Mais rien n’est perdu. Antoine Gailleton, maire de Lyon, décide de l’acheter pour 100000 francs. La "fontaine Bartholdi" est alors installée place des terreaux, en face de l’hôtel de ville. Elle est déplacée en face du musée des Beaux-Arts après des travaux en 1992, sur cette même place, épicentre de la ville. Elle est classée monument historique en 1995.

L'ensemble est monumental : 4,85 mètres de hauteur, 9 mètres de largeur et 15 mètres de diamètre pour un poids total de 360 tonnes. A elle seule, la statue pèse 21 tonnes, soutenue par une armature en fer.  



La "fontaine Bartholdi" représente Amphitrite et deux enfants sur un quadrige (typique de ceux que l’on trouve chez les Romains dans l’Antiquité). Elle est recouverte d’une peau en plomb d’environ 2 à 3 mm. La statue symbolise la France et ses quatre fleuves (invoqués par les chevaux). L'ensemble est très harmonieux. On voit Amphitrite à moitié nue, le bas de son corps est drapé. Les courbes donnent un réalisme incroyable au personnage et nous procurent un sentiment à la fois de sensualité et de puissance guerrière d'une femme qui manœuvre avec ses quatre chevaux. Les détails sont très précis, comme le laissent voir les plis du drapé et son visage par exemple. Les courbes et les détails véhiculent une idée de mouvement. La posture d'Amphitrite renforce cette idée qu'elle est l'allégorie de la France, qui veille sur ses enfants.

En 2016, elle quitte la ville, part se refaire une jeunesse en région parisienne. Les lyonnais ont eu le plaisir de la retrouver en 2017 et d’apprécier sa remise en eau en 2018.

La Fontaine Bartholdi est un chef d’œuvre de par sa taille mais surtout de par sa technique de réalisation. Elle a su parfaitement s’adapter au paysage lyonnais et fait incontestablement partie du patrimoine de la cité rhodanienne.


Philippe Robert

Sources photos:

- Wikimédia

 
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

©2020 Coupe-File Art - ISSN  2647-5871