• Nicolas Bousser

PixCell-Deer #52, Kohei Nawa


PixCell-Deer #52, 2018


Trônant au milieu des salons du Musée de la Chasse, PixCell Deer évoque le perception du cerf, animal sacré au Japon. Kohei Nawa, en recouvrant une bête naturalisée de sphères de verre, transforme cette perception de l’animal.


Figure de l’art contemporain japonais et créateur de SANDWICH Inc, une plateforme de production artistique fondée en 2009,  Kohei Nawa est doctorant de l’université des Arts de Kyoto. Né en 1975, il est aujourd’hui professeur à la Kyoto University of Art and Design. Son oeuvre invoque divers matériaux et nouvelles technologies. A l’image de Throne visible au Musée du Louvre ou PixCell Deer, il n’hésite pas à travailler perles, mousse de polyuréthane, huile de silicone ou encore impressions 3D. Ses réalisations récentes s’articulent entre architecture et performances.




Dans la cadre de la saison Japonismes 2018, plusieurs de ses oeuvres ont été disséminées dans la capitale française. Vous avez surement aperçu Throne, magistrale oeuvre dorée de plus de 6 mètres installée dans la pyramide du Louvre. Dans la continuité d’une collaboration avec avec la Villa Kujoyama, le Musée de la Chasse et de la Nature a su tirer son épingle du jeu en accueillant plusieurs réalisations:  PixCell Deer#52, PixCell Deer #50 ou encore Vessel, une chorégraphie enregistrée en collaboration avec Damien Jalet, artiste franco-belge.






Pour PixCell Deer, l’artiste a donc associé un spécimen naturalisé à des sphères de verre qui le recouvrent intégralement. La silhouette fragmentée dialogue véritablement avec les images de Cerf déjà présentes dans le musée. En mixant des éléments de la culture traditionnelle japonaise notamment liés aux cultes shintoïstes avec une technologie contemporaine, Kohei Nawa vise à renouveler une sorte d’imagerie sacrée.

_____________________________

Musée de la Chasse et de la Nature

62 Rue des Archives, 75003 Paris

PixCell-Deer jusqu’au 2 décembre 2018

________________________

Rencontre avec Kohei Nawa le vendredi 19 octobre à 19h30, dans l’auditorium du Musée.


Nicolas Bousser

 
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

©2020 Coupe-File Art - ISSN  2647-5871